Comprendre l’informatique, comprendre le monde

Quand bien même les outils informatiques sont omniprésent dans notre vie, nombreux sont ceux qui, non seulement ne les comprennent pas, mais surtout, ne veulent pas les comprendre.

La fin du support de Windows XP par Microsoft est un très bel exemple du non-intérêt des utilisateurs pour leur système d’exploitation.

J’aimerais d’abord rappeler à quel point il est dangereux de laisser “les autres” s’occuper totalement de votre système d’information. Non que vous puissiez tout connaître, il est tout de même indispensable de connaître le fonctionnement général des outils que vous utilisez afin de connaître les risques auxquels vous vous soumettez.

Un logiciel, quel qu’il soit1,  a une durée de vie limitée. Cette durée est annoncée2. S’étonner de la fin du support n’est pas la bonne réaction. On peut contester la durée, la méthode, mais on ne peut pas reprocher à un éditeur de cesser le support d’un de ses produits quand celui-ci est clairement établis. Si celle-ci ne vous convient pas, libre à vous de prendre les mesures nécessaires et de vous tourner vers les solutions adéquates.

Les logiciels libres suivent les même règles3. Il n’y a pas différence majeure dans ce cas.

Il est d’ailleurs parfaitement compréhensible, étant donnée le travail que cela représente, qu’un éditeur cesse le développement de ses vieilles versions.

Je remarque plusieurs choses dans les réactions des utilisateurs fasse à cette fin de support. D’une part, la méconnaissance du travail que représente un logiciel. Le fait que ce produit soit dématérialisé, ne change pas le fait que celui-ci ai un cout à produire et à maintenir4. Et d’autre part, plus important encore, cette idée que la boîte noir qu’est un ordinateur doit fonctionner.

Je ne veux pas savoir comment ça marche, j’ai juste besoin que ça marche.

On fait souvent des analogies avec la voiture pour expliquer le fonctionnement de l’informatique. Mais cette comparaison à des limites très fortes. Par exemple, vous ne passez pas de permis pour utiliser un ordinateur. Et si prendre une voiture représente certains dangers évident, la perte de maîtrise sur notre environnement informatique induit des risques beaucoup plus pervers.

Je n’ai pas besoin de revenir sur le scandale dans l’écoute massive de la NSA. Je parlerais une prochaine fois de la tarification algorithmique et des dangers du vote électronique.

Restons sur les systèmes d’exploitation. L’éditeur à la pomme a très bien compris cette tendance des utilisateurs et propose des produits extrêmement simple à l’usage. Pour certaines tâches, on a même plus besoin de le demander, l’ordinateur5 le fait tout seul. Ce côté un peu magique a un revers: la fermeture du système. Votre ordinateur fait tellement de chose tout seul que vous ne savez plus du tout ce qu’il fait. Ceci est le résultat directe du manque d’intérêt de la part des utilisateurs.

Cela ne veut pas dire qu’il ne faut pas exiger un maximum de performance et de simplicité de la part de nos ordinateurs. Mais il faut cesser d’exiger d’eux des choses sans comprendre ce qu’ils font, ce qu’ils sont capable de faire et ce qu’implique de les laisser faire.

Ne soyez plus esclaves de vos ordinateurs, intéressez-vous à eux, sans quoi, vous n’aurez plus aucun contrôle.

Je me réjouis du jour ou l’on me demandera systématiquement la durée de support des produits que je vend.

 

  1. site web, système d’exploitation, ERP, … []
  2. Par exemple ici pour Windows []
  3. Par exemple pour ubuntu []
  4. les programmeurs, les locaux, les serveurs, … []
  5. je parle d’ordinateur au sens large, un smartphone est un ordinateur dans ce cas []
This entry was posted in Informatique, Société and tagged , . Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *