Vous n’êtes pas innocent

Réveil tôt le matin. Trajet. 50h de travail par semaine. Des clients difficiles. Stress. Des problèmes délicats à régler avec les fournisseurs. Des élèves qui crient sans arrêt. Des congés annulés. Des trajets à l’étranger. Un rapport en retard. …

– Et le soir, on arrive enfin à la maison, alors on prend le temps de se divertir. Ne plus penser à rien. Car on se dit qu’on a le droit de.

Pot-de-vin. Magouille. SDF. Non remboursement de prestation. Injustice.  Évasion fiscale. Travail au noir. Arnaque. …

– On le sait, mais que peut-on y faire? De toute façon ils le feront quand même. Et puis moi, j’ai mes enfants à nourrir, mon travail à conserver. Je dois être plus productif pour pouvoir finir de payer ma voiture et ma maison. Je pourrais même m’offrir le dernier coffret édition spéciale de ma série, et si je touche l’entier de ma prime, je pars une semaine dans les iles. J’en ai le droit.

Liberté économique. Loisirs. Réussite personnel. Vacances.  Travail. Progression. Divertissement.

– Et puis eux, ils ont tout cela, pourquoi pas moi? Je paye mes impôts et mes assurances. J’ai le droit.

Faim. Renvois. Mort. Séparation familiale. Dénigrement. Froid. Discrimination. Pauvreté.

 

Mais au juste, c’est quoi qui vous donne, le droit de?

This entry was posted in Humeur, Politique. Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.