Il faut que j’y gagne.

Vous le savez, j’aime à discuter de politiques et des sujets de société avec mes amis. Que ce soit en ligne, ou lors de soirées en partageant un bon vin. Bien évidemment, il y a des questions qui reviennent plus souvent que d’autres notamment parce qu’elles me tiennent à cœur. Ainsi en est-il de l’individualisme.

On me rabâche souvent que le communisme ça ne marche pas, que l’histoire nous a montré que ça ne tenait pas la route. Et donc, une société capitaliste qui favorise la réussite et le dépassement de soi est la seule solution possible. Vraiment? C’est à ce moment que je ressors cette même histoire qui nous a été racontée dans Un homme d’exception.

John Nash est un mathématicien1 qui a développé une théorie que je trouve particulièrement intéressante. Pour résumer grossièrement, elle dit que pour gagner un jeu, il ne faut pas réfléchir à la meilleurs solution pour soi, mais de trouver la meilleur solution pour soi et pour l’ensemble des joueurs2. Ce que je comprends moi à ceci, c’est qu’il faut absolument arrêter de penser qu’il existe un intérêt prépondérant entre l’individu et l’ensemble de la société. Et que nos choix devraient prendre en considération les deux aspects simultanément, sans considérer que l’un est plus important que l’autre. Il ne faut donc pas dire:

Il faut que j’y gagne.

Mais plutôt:

Il faut que moi et la société y gagne.

Cette démarche de réflexion mériterait d’être bien plus répandue dans notre société, malheureusement, les gains impressionnants3 que l’on peut faire individuellement en appliquant la théorie((Libéralisme économique)) d’Adam Smith, encourage les gens à se comporter de manière ultra-individualiste, ceci malgré le fait que la théorie de Nash a été démontrée. Tristement, contrairement à ce qui est dit dans le film, cette théorie n’a pas révolutionner notre économie, et c’est bien dommage.

  1. nobélisé en économie, 1994 []
  2. Pour ceux qui voudrait aller plus loin: L’équilibre de Nash []
  3. et même aberrants []
This entry was posted in Politique and tagged , . Bookmark the permalink.

1 Response to Il faut que j’y gagne.

  1. Pingback: Je peux le faire, donc je le fais | ixanet

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.