C’est bien maigre

Il y a quelques temps, lors d’un repas de famille, alors que je parlais avec énergie (et certainement un peu fort) pour défendre ma position face aux problématiques liées à la propriété intellectuelle et aux logiciels propriétaires, un convive m’a fait une remarque que je n’ai pas relevée sur le moment, autant par manque de réactivité que parce que le débat, déjà largement éparpillé, devait se poursuivre jusqu’au bout afin que je puisse me faire comprendre.

Je n’ai pas l’intention de parler ici de ces problématiques (je le ferais certainement à l’avenir), je veux simplement vous donner ma position. Nous parlions notamment d’Apple, plus précisément de son système d’exploitation. Je mentionnais le fait que je n’avais pas la moindre envie qu’une société privée puisse décider à ma place ce que j’ai le droit d’installer sur mon téléphone ou pas. Outre le fait que je défende ma liberté fermement, ce genre de procédé peut s’avérer extrêmement dommageable, pour la concurrence par exemple. Concurrence qui est elle-même défendue par les mêmes personnes qui disent qu’une société privé peut faire ce qu’il veut: libéralisme oblige. Ce qui pose problème entre autre avec ce raisonnement, c’est notamment si la société a  une position dominante dans ce marché. Et on l’a vu: les sociétés ont vite fait d’abuser de leur position dominante. Il ne faut donc pas les laisser libres… Mais je ne m’étendrai pas d’avantage, ce n’est pas l’objectif du présent billet.

Donc, au milieu de cette conversation, un convive me dit :

– Très bien, mais que faites-vous pour défendre ce point de vue?

Je lui expliquai très rapidement que je n’achetais pas ces produits et que je parlais de cette problématique à mes proches, exactement comme à ce moment. Ce à quoi l’on me répondit :

– hum…. c’est bien maigre!

Comme je l’ai déjà dit je n’ai pas rebondi. Mais je profite de cet espace pour le faire.

Cette petite phrase de rien du tout reflète une pensée que j’observe tous les jours, et qui m’attriste.   Non, bien évidement que ce n’est pas maigre! Parler de ses idées, voire, de ses idéaux à ses proches est tout simplement fondamental. Pourquoi seules les actions fortes (manifestations, grèves, pétitions, …) seraient-elles bonnes ou intéressantes? Nous construisons au jour le jour la société dans laquelle nous vivons, et alors que presque tous les partis politiques déplorent le manque d’engagement de leur base, il me semble important de valoriser les actions citoyennes élémentaires. Combien de gens s’attristent des conditions de travail des ouvriers dans les champs de tomates importées vertes et pleines de pesticides depuis l’autre bout du globe? Mais les grands magasins en vendent des tonnes.

A l’heure où nous voyons tous une progression de la droite, qui répond systématiquement à côté de la question qu’on lui pose, il est plus que temps de répondre nous-même à ces questions, au lieu de déplorer bêtement le comportement des autres. A mon avis, ce combat ne peut se gagner qu’en commençant par la base: affirmer nos idées, les défendre et les appliquer au quotidien.

Et ça, ce n’est vraiment pas maigre.

This entry was posted in Politique and tagged , , , . Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.